Base collaborates with future leaders

Margaux, Magali, Philippe, Sophie … They are all students of the Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) and chose Base for their second year of Bachelor internship. The question is why ? Indeed, at first sight it is difficult to make a link between a hospitality school and a branding agency.
The students who work for and with Base simply put into practice what they have learned at the EHL : to be independant, proactive, work hard, be critical, honest and dynamic. Base likes to collaborate with students who understand the principles of hospitality and who have the skills to develop new projects or to help on current ones. They develop a strong relationship.

The principle is simple: think out of the box, communicate, interact, relay and share! Share a passion, a vision, values, ambitions and goals.

Read more about it… French version!

Margaux, Magali, Philippe, Sophie sont tous des étudiants de l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) qui ont choisi Base pour leur stage de deuxième année de Bachelor. La question est: pourquoi? En effet, difficile au premier abord de faire le lien entre une école hôtelière et des studios de communication graphique.
Lorsqu’on entend «Ecole hôtelière de Lausanne», on pense logiquement… à l’hôtellerie. Mais l’EHL, c’est avant tout une école qui donne à ses élèves les compétences managériales nécessaires afin de devenir des professionnels des métiers de l’accueil. Dans ce but, il leur est demandé, entre autres, d’effectuer un stage managérial ou administratif de 24 semaines. Ce stage est une étape cruciale du cursus académique car il permet aux élèves de s’immerger dans le milieu professionnel et d’acquérir un maximum de connaissances, de savoir-faire et de savoir-être.
Alors pourquoi choisir Base ? «Je ne voulais pas travailler dans l’hôtellerie. Un autre stagiaire m’a recommandé Base car il était certain que j’allais m’y plaire» explique Margaux, ancienne stagiaire chez Base NYC. Les raisons sont diverses et variées: par intérêt pour l’industrie du graphisme et du design, grâce à un bouche-à-oreille positif ou tout simplement par curiosité, par envie de découvrir un autre milieu et vivre une expérience qui sort de l’ordinaire. Magali, stagiaire chez Base GVA, développe: «Le point de départ n’est pas de savoir où on veut aller mais ce qu’on désire apprendre et de quelle manière. Le reste suit».

Toujours est-il que ces étudiants n’ont pas atterri chez Base par hasard. S’ils ont choisi de postuler ici, c’est parce qu’ils ont le même profil, adapté à la structure et la méthode de travail chez Base. «Je ne recommanderais Base qu’aux personnes qui présentent le profil adéquat. Ce n’est pas fait pour tout le monde, il faut posséder certaines compétences spécifiques» dévoile Margaux. A l’EHL, les étudiants apprennent à manager, à gérer des situations complexes, à mener à bien des projets et à travailler en équipe. « Chez Base, on nous apprend à être autonome et proactif» explique Magali. «Ecrire des articles, mener des interviews, entretenir les réseaux sociaux, démarcher des clients, monter des dossiers et donner son avis d’un point de vue « business » sur certains projets font parties des tâches journalières des stagiaires» décrit Sophie, ancienne stagiaire chez Base GVA. De manière progressive, ils participent de plus en plus aux réunions et à la vie du bureau. On les encourage à prendre des décisions et à en assumer les conséquences. Margaux résume le tout: «En fait, travailler chez Base, c’est mettre en pratique ce que l’école nous apprend: être indépendant, sûr de soi, créatif, dynamique et à l’écoute des autres…». En d’autres termes, on applique la recette donnée en cours et on l’adapte à l’environnement de travail chez Base.

Etre élève à l’EHL, c’est côtoyer tous les jours des personnes de cultures différentes venant du monde entier mais qui partagent pourtant des valeurs et des principes communs. C’est une école de vie, qui mêle théorie et pratique et ou l’esprit d’équipe, la cohésion de groupe, le respect et l’ouverture au monde et à l’autre sont encouragés. Finalement, être élève à l’EHL, c’est évoluer au sein d’une grande famille d’élèves, d’anciens et de professeurs. Et justement, il se trouve que Base est également une grande famille. Une famille dispersée à travers le monde mais qui travaille en parfaite harmonie et qui bénéficie ainsi d’un réseau international. «Je pense que c’est entre autres cette ambiance familiale, chaleureuse et quelque peu informelle que recherchent les élèves de l’EHL chez Base: un cadre pas trop rigide qui leur permettra de faire leurs propres expériences, un esprit d’équipe et du partage. L’avantage c’est la liberté. La liberté dans son travail» déclare Magali.

Si le point de vue des stagiaires paraît à ce stade un peu plus clair, quand est-il de ceux qui les engagent ? «Les secteurs de l’accueil et de l’hôtellerie constituent le cœur de notre travail» raconte Geoff, l’un des partenaires de Base à New-York. Toutefois, la clientèle de Base ne se limite pas aux hôtels et aux restaurants, elle est constituée d’un large éventail d’entreprises, d’institutions et de particuliers. «Quels que soient nos clients, nous nous référons aux modèles du secteur hôtelier. Avoir des stagiaires qui connaissent et comprennent ces modèles est un énorme atout» poursuit Geoff.

A Genève, Hervé, lui aussi partenaire de Base, explique que la mise en place d’un programme de Business Development est en cours mais que «les bases de ce programme sont encore à définir et les étudiants de l’EHL possèdent les connaissances requises pour appliquer et dynamiser ce programme».

Chez Base, on cherche des stagiaires qui possèdent autant de compétences managériales que de compétences interpersonnelles : indépendants, autocritiques, appliqués, intègres, honnêtes, motivés et surtout constants dans leur travail. Selon Hervé, Base et l’EHL se ressemble pour leur «vision internationale du marché et une motivation qui dépasse l’idée de nos frontières».

Il s’agit dès lors d’établir une relation de confiance qui va dans les deux sens: L’EHL donne aux élèves les outils pour construire avec et pour Base et Base offre un cadre de travail propice au développement des compétences acquises à l’EHL. «Finalement, pour un stagiaire, le plus bel accomplissement de soi, c’est de sentir qu’on est capable d’aider l’équipe à avancer et à atteindre ses objectifs… Lorsque l’on sent que son avis compte» termine Magali.
En définitive, Base et l’EHL sont là avant tout pour construire: construire des identités pour le premier, construire un futur pour le second… Dans les deux cas, on veut construire, ensemble, pour aller toujours plus loin. Le principe est simple : sortir de la boîte et de ses quatre murs rassurants pour communiquer, interagir, transmettre… et partager! Partager une passion, une vision, des valeurs, des ambitions et des objectifs.